Communauté

Mr & Mrs Vape, créateurs d’émotions

0

Mr & Mrs Vape est une marque singulière de juice makers français. Elle a fait son chemin en préférant le bouche-à-oreille à une communication tapageuse. Une histoire de couple qui fait les choses comme ils l’entendent, c’est-à-dire bien.

Ma famille habite dans le Loiret, cher

Aujourd’hui, c’est un couple de juice makers que nous rencontrons. Élodie Denis-Negroni et Angy Negroni ont à peine fini de déballer leurs cartons lors de cette interview. “Nous avons vécu longtemps en Île-de-France, et nous venons de nous installer dans le Loiret, détaille Angy. Comme beaucoup, le confinement nous a donné envie de quitter la ville, nous y songions depuis longtemps, et ça a été le déclencheur.”

Pour être précis, c’est Mr Vape seul, malheureusement, qui répond à l’interview. “Madame préfère être une ‘femme de l’ombre’. Je note d’ailleurs qu’il y en a beaucoup dans la vape. Élodie s’occupe de la comptabilité, de la commande et de la gestion.”

Angy Negroni est arrivé dans la vape après avoir multiplié les expériences dans divers domaines. À la suite d’ennuis de santé, il n’a pas eu le parcours scolaire qu’il souhaitait. Il commence à travailler à 18 ans dans la restauration, puis dans le commerce. Il apprend tout en autodidacte. Mais à travers ces métiers, il ne parvient pas à s’épanouir, “peut-être à cause de mon côté doux rêveur.”

Finalement, le couple veut créer sa société. “Nous sommes un couple fusionnel, nous sommes tout le temps ensemble, confie Angy Negroni. Y compris au travail, depuis 8 ans maintenant. À l’origine, nous voulions créer notre société pour être indépendants.”

À la rencontre de la vape

Comme pour l’immense majorité des vapoteurs, tout commence par la cigarette. “Nous étions fumeurs tous les deux. Un jour, mon meilleur ami m’a proposé un pack de deux eGo-C. J’étais sceptique, mais j’ai essayé, et depuis ce jour, je n’ai plus jamais touché une clope.”

Comme souvent, c’est une révélation. “J’ai pris une claque et j’ai commencé à faire des recherches pour savoir où on pouvait s’en procurer. Je ne voulais pas ouvrir un magasin, mais en revendre aux shops. Il y avait beaucoup de fournisseurs en Chine à ce moment-là, et pas encore de grossistes en France, ou quasi-pas. D’un point de vue business, c’était intéressant.”

Et la petite société démarre avec un partenariat pas encore prestigieux, mais qui le deviendra. “On a conclu un accord avec Smoktech. C’était en juillet 2013, nous étions les premiers à importer Smok en France. À l’époque, c’était une marque totalement inconnue.”

Le couple devient importateur. L’aventure dure un an et demi. Puis de plus gros concurrents arrivent, et, de leur propre aveu, ils n’ont pas la carrure. Parallèlement, l’idée d’ouvrir leur propre shop fait son chemin.

L’ouverture de la boutique se fait en 2015. “Un de mes clients voulait revendre son magasin, le Vapostore Champigny, et on l’a racheté en février. Nous avons arrêté notre activité de grossiste pour nous concentrer sur le magasin.”

Nous sommes encore dans les temps héroïques de la vape. “Il y avait encore peu d’offres en liquides. Les Américains, c’était compliqué, et c’est là que j’ai découvert les arômes concentrés. On en a rentré et on s’est retrouvés avec un très large choix d’arômes au magasin.”

Ces arômes ne vont pas rester sagement sur les étagères. Angy Negroni commence à mettre le nez dedans, et la passion s’éveille. Il commence à créer des recettes. Au début, simplement par curiosité et pour pouvoir expliquer au client comment fonctionne le DIY. Mais très vite, le patron de shop se retrouve à la tête d’une centaine de recettes. “On a commencé à faire goûter aux clients, et on a eu de bons retours. C’est à ce moment-là qu’on a décidé de créer Mr & Mrs Vape.”

Mr et Mrs entrent en scène

Derrière Mr & Mrs Vape, il y avait une idée très précise. “En ce temps-là, en 2016, nous étions loin d’avoir le choix que nous avons aujourd’hui. Nous voulions créer des recettes originales et authentiques, sans additifs et avec de la finesse et de la subtilité.” Le couple se met alors en quête d’un labo.

C’est un ancien employé de leur magasin qui leur présente le laboratoire Tecalcor. “Il nous a mis en relation avec eux, ce qui nous a permis de joindre l’utile à l’agréable, parce qu’ils n’étaient qu’à 10 kilomètres du magasin. Vu le nombre d’allers-retours, c’était un vrai confort.”

Mr & Mrs Vape se lance avec quatre liquides en flacon de 30 ml, nicotinés. “C’était avant la TPD”, soupire Angy. La première gamme se composait de trois fruités et un gourmand. “C’est le Vapexpo 2016 qui a lancé véritablement Mr & Mrs Vape. Beaucoup nous considéraient comme la révélation de ce salon. Nous avons rencontré nos premiers clients et nous avons fait carton plein.”

Il faut souligner qu’entre le moment où ils décident de lancer Mr & Mrs Vape et le Vapexpo, il se passe seulement trois mois. “Quand on y repense, on se dit que c’est fou, tout le travail accompli en si peu de temps.” Peu de temps après, des fabricants de liquides bien connus, ainsi que des réseaux de magasins, les contactent pour qu’ils leur créent des recettes.

Mr & Mrs à temps plein

Mais le succès engendre son lot de difficultés. “Gérer la boutique et faire tourner Mr & Mrs Vape était compliqué. Des soucis personnels nous ont ralenti à cette période, ce qui fait qu’au final, ça tournait bien, mais pas autant que ça aurait pu. Nous avons décidé de laisser la boutique et de nous consacrer à temps plein à Mr & Mrs Vape. Nous avons vendu le magasin à la toute fin 2018.” C’est aussi l’époque où ils changent de laboratoire : Airmust.

Enfin, c’est l’installation dans le Loiret. “Nous avons à nouveau changé de laboratoire, parce que la proximité est importante pour nous. Nous faisons fabriquer nos liquides dans le laboratoire de Green Vapes, désormais.”

Quand on y pense, c’est assez logique. Il y a de grandes similarités d’intentions entre Mr & Mrs Vape et Green Liquides. “Avec Pascal Bonnadier, nous partageons une même vision de la vape. Je sais que c’est un personnage qui ne fait pas l’unanimité, parce qu’il dit ce qu’il pense. C’est justement pour ça qu’on s’entend bien”, confirme Angy Negroni.

Une histoire de liquides

Ses liquides, Mr Vape les crée à l’instinct et que chacune de ses productions respecte une phase de 40 jours de maturation depuis les débuts. “Nous sommes souvent à contretemps, sans vraiment le vouloir. Faire des fruités frais, ce n’est pas vraiment notre vocation. Nous n’avons fait qu’un seul sacrifice à la mode, le Crazy Jungle, un bonbon acidulé. Qui s’est bien vendu au lancement, et qui périclite lentement depuis.”

La méthode a évolué. “Les quatre premiers liquides ont été choisis en fonction des retours clients quand on les faisait goûter au magasin. Tous les autres sont faits au feeling. Quelque chose me fait penser à une saveur, quand on est au restaurant, quand on prend un verre en terrasse… Là, je commence à faire un schéma dans ma tête.”

Angy a une passion qu’il partage avec bon nombre de juice makers : la cuisine. “J’ai été barman, et j’aime cuisiner. Les liquides, je les crée un peu comme une recette, j’imagine l’association d’arômes, puis je laisse place à la créativité s’exprimer.”

Sa dernière création en date a fait grand bruit : le LXIR, un liquide vanillé servi dans une bouteille somptueuse. “Ce liquide est né durant le confinement, j’avais besoin de changer de liquide, et j’ai fini par faire quelque chose de différent. C’est un all day. Quand il a été fini, il m’a fait penser à l’alchimie, un côté potion magique, d’où le contenant si particulier.” L’autre best-seller est le Real Vanilla. Que dire à part : goûtez-le. Vraiment.

Quel est l’avenir de Mr & Mrs Vape ? “Avec le confinement, la crise du Covid, ça n’a pas été facile, pour nos clients magasins, et donc pour nous. On redémarre doucement. Mais c’est avant tout une histoire de passion. Notre objectif n’est pas de faire de Mr & Mrs Vape une grosse PME. Nous voulons juste pérenniser notre entreprise.” C’est tout ce qu’on peut leur souhaiter. Une chose est sûre : quoiqu’ils fassent dans le futur, Mr & Mrs ne seront jamais loin de l’autre.

Glace, glace bébé !

Previous article

You may also like